Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Manifestation ... Paris, le 23 février 2008

POUR LA REGULARISATION 
DE TOU(TE)S LES TRAVAILLEUR(E)S SANS-PAPIERS
 
POUR LA SUPPRESSION 
DU MINISTERE « DE LA HONTE » HORTEFEUX
 
CONTRE LES RAFLES ET LES LICENCIEMENTS
 
Mardi 12 février à 6 h 00 du matin :
 
Des centaines de CRS investissent un foyer de travailleurs migrants rue
des Terres au Curé dans le 13^ème arrondissement à Paris, défonçant les
portes, violentant des résidents, raflant 115 travailleurs sans-papiers,
dont plusieurs sont encore en camp de rétention.
 
Mercredi 13 février à 11 h 00 :
 
Réponse à l’acharnement répressif du gouvernement : 9 cuisiniers
sans-papiers entament une grève dans le restaurant de la «Grande Armée»
où ils travaillent depuis des années, pour dénoncer l’exploitation
qu’ils subissent, comme des dizaines de milliers d’autres travailleurs
sans-papiers. Au bout de six jours de grève, ils obtiennent la
régularisation pour sept d’entre eux, le combat continuant pour la
régularisation des deux derniers : Mahamadou et Aboubakar.
 
Ces deux faits résument à eux seuls la situation de centaines de
milliers de sans-papiers enfermés dans l’étau de la répression et de
l’exploitation, tour à tour esclaves d’un patronat mercanti et gibier de
chasse privilégié d’un gouvernement en mal de légitimité.
 
Pourtant, malgré les gesticulations et la surenchère de répression et de
stigmatisation de l’ineffable duo Sarkozy-Hortefeux, la lutte
victorieuse des cuisiniers sans-papiers de la « Grande Armée » aura pour
conséquence d’amplifier encore plus la détermination des travailleurs
sans-papiers à s’organiser pour conquérir à leur tour la régularisation.
 
C’est pourquoi nous appelons à une mobilisation massive pour la
manifestation de samedi 23 février qui aura pour principal objectif
d’exiger la suppression du ministère de la honte Hortefeux
 
SAMEDI 23 FEVRIER A 15 H 00
 
DEPART PLACE DENTERT-ROCHEREAU
 
 



Parmi les visages connus en tête du cortège, l'évêque de Partenia


Tag(s) : #Coup de gueule