Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Transmis par Ernest Deiss


Jacques Gaillot et Ernest Deiss étaient à Roubaix ...

Tout ce que vous avez envoyé est en lieu sûr !

 

 

 

  Voir aussi : http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/

 

   cliquer sur : Archives natioanles du monde du travail,

puis sur : Quoi de neuf ? (en haut, à gauche)

et enfin sur : 31 mai 2010, Compte rendu de la venue de Mgr J. Gaillot


---------------------------------------------

 

 

Les lettres de 1994 et de 1995 ...
Et tout ce que vous avez déjà envoyé ...

Tout ceci constitue un véritable trésor.

Un trésor ! (avec Jacques Gaillot)
envoyé par gerardw



En 1994, Mgr Duval réprimande Jacques Gaillot. Celui ci reçoit quelques 30 000 lettres de soutien.

Janvier 1995, Rome écarte Jacques Gaillot de son diocèse d'Evreux. Il reçoit alors plus de 40 000 lettres de soutien ...







 En 1994, quelques unes  de ces lettres sont regroupées dans :

LES CRIS DU CHOEUR

 

«Jacques, tu ne peux pas continuer sur la voie que tu as prise.»

 

C'est en ces termes que Mgr Duval s'adressait au printemps dernier à Jacques Gaillot pour dénoncer ses «intolérables» apparitions dans les medias. Mais le président de la Conférence épiscopale ne prévoyait pas que, spontanément, des quatre coins de France et du monde, des dizaines de milliers de religieux, de laïcs pratiquants ou non, et même de non-croyants, prendraient la plume pour lui retourner le compliment : «Le scandale, s'écrient-ils tous en chœur, ce n'est pas qu'il y ait un Jacques Gaillot, mais c'est qu'il n'y en ait qu'un !»

 

Poignantes de vérité ou terribles de colère, douloureuses ou pimentées d'humour - «Jean XXIII, réveille-toi, ils sont devenus fous !» -, ces lettres sont ici choisies et rassemblées par Elizabeth Coquart et Philippe Huet. L'évêque d'Evreux les présente, leur répond et témoigne de sa difficulté à porter seul, au milieu d'une hiérarchie en partie hostile, la parole des sans~ voix de l'Eglise. Jacques Gaillot annonce également sa détermination : ni silence ni démission. Il continuera coûte que coûte, surtout là où l'Eglise est absente, à soutenir tous ceux qui veulent vivre en disant je, et tous ceux qui luttent au nom de l'Evangile pour la justice, la liberté et la dignité de l'homme.




Et Jacques Gaillot avait répondu  à ces lettres :







En 1995, Jacques répond encore :


img082.jpg


OPERATION ARCHIVES :

Mettons en lieu sûr tous les documents relatifs à "l'affaire Gaillot"
 
Vous avez encore des documents, des articles, des photos, etc.
Merci de contacter :  gerardw@spiritains.org
Par exemple, reçu samedi dernier :

img398.jpg


Tag(s) : #www.partenia2000