Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Transmis par Omid Khadir

 

 

 

saremi12Ali Sarémi, exécuté à l’aube aujourd’hui par les bourreaux du régime des mollahs après 24 ans d’incarcération

 

 

 

Le régime inhumain des mollahs a exécuté par pendaison, ce mardi 28 décembre 2010, Ali Sarémi, 63 ans, sympathisant de l’Organisation des Mojahidines du Peuple d’Iran (OMPI), qui a passé 24 années de sa vie dans les geôles de Chah et du régime des mollahs.

Ali Sarémi a été arrêté à quatre reprises par le régime des mollahs. Sa dernière arrestation date de septembre 2007 après un discours qu'il a prononcé lors d’une cérémonie organisée en mémoire des prisonniers politiques massacrés en 1988 au cimetière de Khavaran au sud de Téhéran. Il a alors été condamné à mort suite au soulèvement d’Achoura le 27 décembre 2009.

 

Présentant ses condoléances à la famille Sarémi, particulièrement à son fils Akbar Sarémi demeurant au camp d’Achraf en Irak , Maryam Radjavi , présidente élue de la Résistance iranienne, a affirmé que "cet acte ignoble montrait avant tout les craintes qu'éprouve le fascisme religieux de la Résistance iranienne et de l’OMPI. Le régime au pouvoir fait preuve d’une vengeance aveugle suite aux échecs subi dans une série de machinations qu’il a mené contre Achraf". Mme Radjavi a ajouté que "ce terrible crime va renforcer davantage, contrairement à ce que souhaite le régime, la volonté de la jeunesse iranienne et des militants de la Résistance à renverser le régime des mollahs et établir la liberté et la souveraineté populaire."

 

Le procureur de la révolution des mollahs a cité comme chef d’accusation d’Ali Sarémi « activités de propagandes contre le régime sacré de la république islamique » en ajoutant : « Il a réalisé une visite à Achraf, et après avoir reçu des instructions il est retourné au pays…Enfin, en septembre 2007, après avoir participé de manière répétitive  à plusieurs  cérémonies et réunions contre- révolutionnaires en soutien à l’OMPI et après avoir fourni des informations à ce groupuscule, il a été arrêté et une quantité de CD, photos et manuscrits appartenant à ladite organisation ont été saisis au cours de la perquisition de sa maison ».

 

Ce héros de la Résistance a subi des pires tortures et pressions jusqu’au dernier jour de sa détention de ses bourreaux qui espéraient le plier et lui faire renoncer ses positions courageuses. Mais restant ferme sur la cause de la liberté du peuple iranien, il  ne leur a jamais offert la joie de le voir se soumettre à leurs exigences en dépit de ses maladies et de la situation intolérable dans la prison. Au moment de connaitre l’arrêt de son exécution il a déclaré: « Ils n’arriveront jamais à me faire peur, ni à faire peur à mes compatriotes épris de liberté… prononcer de telles condamnations trahi les craintes du régime de sa situation vacillante».

 

Suite à l’exécution d’Ali Saremi, sa fille, son épouse et sa soeur ont été arrêtées ce matin devant la prison d’Evine.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

 

Le 28 décembre 2010

Tag(s) : #www.partenia2000