Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Transmis par Yves Grelet

Amitiés

Yves Grelet - Bernard Corbineau  aux autres Correspondants Parvis


 Notre déclaration :

 

Prêtres Mariés « Chemins Nouveaux »

 

ASSOCIATION membre des Réseaux du Parvis

 

 

Déclaration

 

 

A l’occasion de leur rencontre annuelle, le 9 octobre 2011 à Paris, les prêtres mariés du groupe « Chemins Nouveaux » et leurs épouses font la déclaration suivante :

 

« Nous entendons en ce moment l’appel de nombreux prêtres en exercice en faveur de l’ordination d’hommes mariés et de femmes, en faveur de ceux et celles qui vivent des divorces, nous entendons l’appel de tous ceux qui aspirent à une parole qui ne soit plus confisquée par l’Eglise institutionnelle.

 

346 prêtres autrichiens ont fait cette demande, quelques prêtres français déclarent ouvertement soutenir leur démarche. Beaucoup de prêtres et de laïcs, inquiets à juste titre de la baisse de vitalité des communautés chrétiennes et du manque de dialogue dans l’Eglise, soutiennent sans conteste le mouvement.

 

Nous qui avons fait le pas vers le mariage et continuons à vivre de l’Evangile au service du Seigneur et de nos frères de multiples façons, approuvons cet appel dans le sens d’une fidélité à l’esprit même de l’Evangile et à la tradition apostolique.

 

Le serviteur que Jésus a voulu, lui, le Fils de Dieu incarné, n’est pas hors du monde, il est dans le monde, messager d’une Bonne Nouvelle et rassembleur des hommes dans l’Amour.

 

Parce que nous aimons Dieu et nos frères, nous demandons à l’Eglise, à nos évêques, à celui qui est « le premier parmi ses semblables », d’ouvrir leur esprit et leur cœur au souffle de l’Esprit, comme au premier jour de l’Eglise.

 

L’Evangélisation dans un monde nouveau oblige à des ajustements courageux.

 

 

Et, cette autre – de la Fédération Européenne - en soutien aux curés autrichiens à laquelle nous nous sommes associés :

 

"Nous, prêtres mariés et leurs épouses de la "Fédération européenne des prêtres catholiques mariés" (FEPCM), présents dans différents groupes actifs aujourd'hui en Belgique, France, Espagne, Allemagne,  Royaume-Uni, Italie, Autriche, nous vous remercions de votre prise de position et nous avons décidé de vous assurer de notre soutien. 

Fidèles aux orientations du Concile Vatican 2, nous ne pouvons que constater comment les nombreuses ouvertures qu'il avait permises sont aujourd'hui freinées, voire rejetées. 

Nous savons d’autre part que la réforme urgente et nécessaire viendra d'abord par la volonté et les initiatives de la base. 

Après tant de chrétiens qui ont déjà pris les chemins d'une Église "Autre", nous nous réjouissons de voir enfin des prêtres choisir de suivre leur conscience et mener une action collective, sachant que le corps épiscopal en est actuellement réduit à se taire sous prétexte d’unité.

Mais l'Unité n'est pas dans l'uniformité, ni dans la soumission aveugle.

Nous soutenons notamment l'opposition au système actuel de regroupement de paroisses qui va à l'encontre d'un ministère inséré dans la communauté et créateur de lien social et fraternel.

Nous allons continuer à diffuser votre manifeste auquel nous ajouterons dorénavant notre lettre de soutien. 

Nous vous souhaitons persévérance et force dans cette longue marche. 

Que l'esprit de Jésus guide nos esprits et nos cœurs."

 

 

 

----------------------------------------------

 

Transmis par GW

 

 


 

Die Pfarrer-Initiative

Herzlich Willkommen auf unserer Homepage

http://www.pfarrer-initiative.at/punktrot3.gif http://www.pfarrer-initiative.at/punktrot3.gif "AUFRUF ZUM UNGEHORSAM" http://www.pfarrer-initiative.at/punktrot3.gif http://www.pfarrer-initiative.at/punktrot3.gif

 

Die römische Verweigerung einer längst notwendigen Kirchenreform und die Untätigkeit der Bischöfe erlauben uns nicht nur, sondern sie zwingen uns, dem Gewissen zu folgen und selbständig tätig zu werden:
 

Wir Priester wollen künftig Zeichen setzen:

 

 1

WIR WERDEN in Zukunft in jedem Gottesdienst eine Fürbitte um Kirchenreform sprechen. Wir nehmen das Bibelwort ernst: Bittet, und ihr werdet empfangen. Vor Gott gilt Redefreiheit.

 

 2

WIR WERDEN gutwilligen Gläubigen grundsätzlich die Eucharistie nicht verweigern. Das gilt besonders für Geschieden-Wiederverheiratete, für Mitglieder anderer christlicher Kirchen und fallweise auch für Ausgetretene.

 

 3

WIR WERDEN möglichst vermeiden, an Sonn- und Feiertagen mehrfach zu zelebrieren, oder durchreisende und ortsfremde Priester einzusetzen. Besser ein selbstgestalteter Wortgottesdienst als liturgische Gastspielreisen.

 

 4

WIR WERDEN künftig einen Wortgottesdienst mit Kommunionspendung als "priesterlose Eucharistiefeier" ansehen und auch so nennen. So erfüllen wir die Sonntagspflicht in priesterarmer Zeit.

 

 5

WIR WERDEN auch das Predigtverbot für kompetent ausgebildete Laien und Religionslehrerinnen missachten. Es ist gerade in schwerer Zeit notwendig, das Wort Gottes zu verkünden.

 

 6

WIR WERDEN uns dafür einsetzen, dass jede Pfarre einen eigenen Vorsteher hat: Mann oder Frau, verheiratet oder unverheiratet, hauptamtlich oder nebenamtlich. Das aber nicht durch Pfarrzusammenlegungen, sondern durch ein neues Priesterbild.

 

 7

WIR WERDEN deshalb jede Gelegenheit nützen, uns öffentlich für die Zulassung von Frauen und Verheirateten zum Priesteramt auszusprechen. Wir sehen in ihnen willkommene Kolleginnen und Kollegen im Amt der Seelsorge.

 

 

Im Übrigen sehen wir uns solidarisch mit jenen Kollegen, die wegen einer Eheschließung ihr Amt nicht mehr ausüben dürfen, aber auch mit jenen, die trotz einer Beziehung weiterhin ihren Dienst als Priester leisten. Beide Gruppen folgen mit ihrer Entscheidung ihrem Gewissen - wie ja auch wir mit unserem Protest. Wir sehen in ihnen ebenso wie im Papst und den Bischöfen "unsere Brüder". Was darüber hinaus ein "Mitbruder" sein soll, wissen wir nicht. Einer ist unser Meister - wir alle aber sind Brüder. "Und Schwestern" - sollte es unter Christinnen und Christen allerdings heißen. Dafür wollen wir aufstehen, dafür wollen wir eintreten, dafür wollen wir beten. Amen. 

Dreifaltigkeitssonntag, 19. Juni 2011

DEN TEXT MITNEHMEN - DOWNLOAD

-------------------------------------------

 photo 1314964209944-1-0

Le prêtre Helmut Schuller le 10 septembre 2007 à Vienne

---------------------------

 

 

 

header_article_tmpphpWYMHXg.jpg

 

http://www.jonasalsace.org/article-appel-a-la-desobeissance-de-pretres-et-diacres-autrichiens-79582845.html

 


 La traduction française :

 

Appel à la désobéissance

 

Le refus romain d’une réforme de l’Eglise nécessaire depuis bien longtemps et l’inaction des évêques non seulement nous autorisent, mais nous obligent à suivre notre conscience et à agir de notre propre initiative :

Nous prêtres voulons porter à votre connaissance nos intentions futures :

1.      Nous allons à l’avenir lors de chaque célébration intercéder en vue d’une réforme de l’Eglise. Nous prenons au sérieux la parole biblique : Demandez et vous recevrez. Ce qui compte devant Dieu, c’est la liberté de parole.

2.      Par principe, nous n’allons pas refuser l’accès à l’eucharistie aux croyants de bonne volonté. Ceci s’applique en particulier aux divorcés-remariés, aux membres d’autres Eglises chrétiennes et à l’occasion à ceux qui ont quitté l’Eglise

3.     Nous allons éviter autant que possible lors des dimanches et jours fériés de faire plusieurs célébrations ou de faire intervenir des prêtres qui sont de passage ou qui sont étrangers à la localité. Il est préférable d’élaborer soi même une célébration de la parole plutôt que d’avoir une liturgie présidée par des acteurs en tournée

4.      Nous allons à l’avenir considérer qu’une liturgie de la parole avec distribution de la communion est une célébration eucharistique en l’absence de prêtres et la nommer ainsi. Nous remplirons ainsi nos obligations dominicales en cette période de pénurie de prêtres.

5.      Nous n’allons pas non plus respecter l’interdiction d’homélie à des laïcs compétents et formés ou à des dames professeurs de religion. Il est nécessaire en ces temps difficiles d’annoncer la parole de Dieu.

6.      Nous allons aussi œuvrer pour que chaque paroisse ait son propre chef, que ce soit un homme ou une femme, marié ou non, que ce soit sa fonction principale ou non. Il ne s’agit pas de faire des regroupements de paroisses mais de définir une nouvelle image du prêtre.

7.     En conséquence nous allons donc utiliser toutes les occasions pour nous exprimer en faveur de l’accession à la prêtrise des femmes ou des personnes mariées. Et nous les accueillerons en tant que collègues prêtres.

De plus nous nous sentons solidaires de tout collègue qui a dû interrompre ses fonctions parce qu’il s’est marié, mais aussi avec celui qui continue d’exercer en tant que prêtre bien qu’il entretienne une relation. Par leur décision, les uns et les autres suivent leur conscience, comme nous d’ailleurs aussi avec notre protestation. Nous les considérons de la même manière que le pape et les évêques, comme nos frères. Quels sont ceux qui seront nos prochains, nous ne le savons pas. Un seul est notre maître et nous tous devrions, en tant que chrétiens et chrétiennes, être des frères et sœurs. C’est la raison pour laquelle nous nous mobilisons, nous intervenons et nous prions.

   

Amen.

 


 

Tag(s) : #www.partenia2000