Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Transmis par P et C Reguer

 

campus.jpg

 

Etudiant(e) Français(e) – Etudiant(e) étranger(e) :

Mêmes Etudes, Mêmes Droits

 

Il est déplorable de voir se pratiquer, de plus en plus fréquemment, des contrôles d’identité à l’encontre des étudiant-e-s par la police aux frontières (PAF) aux abords de quelques bâtiments de l’université (maison de l’étudiant, restaurant Universitaire, bâtiment de Biologie, Bâtiments de LSH et AI, etc)

Cette vague de contrôle, ciblés et discriminatoires, à l’encontre des étudiants d’origine étrangère (en particulier africaine), a pour objet de répondre aux objectifs chiffrés de reconduite aux frontières exigés par l’actuel gouvernement. Cette expression neutre de « reconduite aux frontières » masque une réalité faite de centre de rétention, d’humiliation et de coercition.

Si rater une session d’examen est vécu comme un accident de parcours déplorable par les étudiants français, il devient un drame pour les étudiants étrangers. En effet,

La sous-préfecture refuse le renouvèlement du titre de séjour en invoquant la «  non progression dans les études », refus souvent doublé d’une Obligation à Quitter le Territoire Français. Cette OQTF autorise la police (PAF) à harceler des étudiants par des contrôles arbitraires, les plaçant dans des situations d’une extrême précarité. Cette politique aggrave le risque d’échec et crée en partie le problème qu’elle prétend régler.

Ces étudiant-e-s subissent la double peine : la non réussite aux examens, et la perte du titre de séjour.

Le Snesup et le Réseau Université sans Frontière RUSF s’insurgent contre ces pratiques qui bafouent le droit à l’égalité de traitement de tous les étudiant-e-s dans le système universitaire.

Nous demandons l’Arrêt de l’ingérence des préfectures dans le parcours pédagogique et le cursus des étudiant-e-s.

 

RUSF et SNESUP-FSU

moton324-1f7a5.jpg

images-copie-1.jpg

 

 


Tag(s) : #www.partenia2000