Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

21 avril 2012

-cid_3318545582_412353.jpg

 

 

Transmis par Terre d’errance

 

 

 

Bonjour à tous,

Depuis le 16 avril dernier, 16 personnes enfermées au centre de
rétention de Coquelles sont en grève de la faim. Ces exilés ont écrit
une lettre écrite en Anglais dont voici la traduction:

"Nous n'avons rien fait de mal. Nous n'avons commis aucun crime ou acte
terroriste. Nous sommes ici depuis 15-20 jours au centre d'expulsion.
Nous ne voulons pas rester dans ce pays et demander l'asile dans ce
pays. Nous voulons juste quitter ce pays et ce centre d'expulsion. Nous
avons nos empreintes digitales dans d'autres pays européens. Pourquoi
sommes-nous ici si longtemps ? Nous ne sommes pas coupables. Ils nous
traitent comme des animaux. Nos demandes sont que nous voulons être
libérés de ce centre d'expulsion et de ce pays. Nous voulons juste aller
dans n'importe quel pays où nous avons des empreintes digitales, aussi
tôt que possible.
Le 16 avril 2012 quelques 16 personnes de la zone verte ont commencé une
action de protestation et ont arrêté de manger. Nous n'arrêterons pas
cette protestation. Nous arrêterons seulement quand notre demande sera
mise en œuvre.
Nous voulons seulement une vie meilleure, et la liberté. Aidez-nous, qui
que vous soyez qui lisez cette lettre, s'il vous plait.
Merci."

Des deux personnes qui sont à l'origine de ce mouvement, l'une a été
aussitôt expulsée en Allemagne, l'autre transférée au centre de
rétention de Lille Lesquin.

Si ces personnes ne veulent pas demander l'asile en France, c'est parce
que les demandeurs d'asiles sont très mal accueillis dans notre pays.
D'autres pays européens (notamment la Grande Bretagne) les accueillent
beaucoup plus dignement. C'est aussi parce qu'ils veulent rejoindre des
proches qui vivent ailleurs ou parce qu'ils parlent déjà la langue d'un
autre pays.

Sans nous attarder sur le désespoir qui amène à faire une grève de la
faim ou sur les souffrances physiques qui en résultent, nous remarquons
la situation paradoxale de ces personnes qui ne veulent pas rester en
France mais qui y sont enfermées aux frais du contribuable parce que
précisément elles tentaient de quitter le territoire et qu'elles
n'avaient pas de papiers.

A Téteghem, près de Dunkerque, des abris ont été détruis la semaine
dernière, à Calais, hier, un avis d'expulsion a été posé sur les murs
d'un squat occupé par des migrants et des demandeurs d'asile.

Nous vous appelons à manifester votre désaccord auprès du préfet du Pas
de Calais et du préfet de région.

Denis Robin, préfet du Pas de Calais: Dominique Bur, préfet du Nord-Pas
de Calais
Tel : 0033 (0)3 21 21 20 00 Téléphone (standard) : 03.20.30.59.59
Fax: 0033 (0)3 21 55 30 30 E-mail: pref-courrier-webmestre@nord.gouv.fr
Email : http://www.pas-de-calais.gouv.fr/Contactez-nous


D'autre part, vous trouverez en pièce jointe une lettre et un
questionnaire qu'avec cinq autres associations, Terre d'Errance a envoyé
aux candidats à l'élection présidentielle. Aucune réponse ne nous est
encore parvenue.
Dans quelques semaines, nous vous proposerons d'envoyer des versions de
ces courriers destinés aux candidats aux législatives.

Merci de votre soutien,
Pour Terre d'Errance,
nan suel

 

 

VOIR :


http://issuu.com/partenia/docs/lettre-1?mode=window&backgroundColor=%23222222


http://issuu.com/partenia/docs/questionnaire

 

------------------------------------------------

 Mars-2012-7336.JPG

 

Voir aussi :

http://jean-rumain.over-blog.com/article-un-iranien-en-greve-de-la-faim-au-cra-de-coquelles-103184084.html