Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

8 mars 2012

 

HANA SHALABI EN DANGER !

mercredi 7 mars 2012

Au 21ème jour de sa grève de la faim, la prisonnière palestinienne Hana Shalabi est dans un état de santé inquiétant, alertent L’association israélienne "Médecins pour les droits de l’Homme" (PHR) et l’association palestinienne "ADDAMEER" dans un communiqué commun.

 hanashalabi_sa_me_re-2-5570e.jpg

Hana continue à protester contre la torture et les traitements dégradants dont elle a été victime quand elle a été kidnappée, sans la moindre charge, par l’armée israélienne.

Elle a refusé de ce fait une décision d’un tribunal militaire israélien de la libérer au bout de 4 mois au lieu de 6, car rien ne justifie sa détention actuelle, ni le régime arbitraire de "détention administrative" que s’autorise le gouvernement israélien pour maintenir en prison, de manière incessante, des hommes, des femmes et des enfants palestiniens.

Depuis quelques jours, Hana n’est même plus en état d’ingurgiter suffisamment d’eau, en raison de violentes nausées. Elle souffre aussi de douleurs dans la poitrine et le ventre. Elle a du mal à parler et se sent obligée d’économiser ses mouvements.

Elle refuse les examens médicaux par le service médical de la prison dans lequel elle n’a aucune confiance et a déclaré qu’elle n’accepterait que ceux de PHR, ce qui lui a été refusé.

L’association israélienne a introduit un recours en justice pour exiger de pouvoir l’examiner, en soulignant que ses tissus musculaires commencent à se décomposer, y compris en ce qui concerne le muscle cardiaque. Ce recours devrait être examiné ce mercredi.

Hana a certifié à nouveau que le 16 février dernier, lors de son arrestation elle a été déshabillée de force et fouillée par un soldat de sexe masculin, et qu’elle a été agressée juste après son arrivée au centre de détention de Salem. Sa punition pour de telles déclarations a été d’être placée en cellule d’isolement.

Le 4 mars un tribunal militaire israélien présidé par Dalya Kaufman a refusé que les avocats d’Hana soient autorisés à produire des témoins du traitement subi par Hana, sous prétexte qu’une investigation policière était en cours !

Depuis la semaine dernière, d’autres prisonniers palestiniens se sont joints à la grève de la faim d’Hana pour protester contre les conditions de détention israéliennes en violation du droit international.

Addameer et PHR-Israel appellent la communauté israélienne et internationale à faire pression sur Israël pour que Hana Shalabi soit libérée immédiatement, et que cesse le système de detention administrative, ainsi que la torture et les traitements cruels et dégradants qui sont systématiques dans les prisons israéliennes.

Source : communiqué de ADDAMEER et PHR

 

hana-shalabi-010312.jpg

 

 

http://europalestine.com/spip.php?article6956