Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

4 AVRIL 2012

 

Transmis par Yves Grelet

 

La guerre perdue du Vatican

 

A voir sur :

 

 

 

 

 WEB_E35968531.jpg


Bonjour à tous

 

Marie-Christine et moi avons regardé hier avec beaucoup d’intérêt cette émission très bien documentée,

n’en déplaise au Vice-président de la conférence des évêques de France, bombardé pompier de service,

qui a quand même eu le temps de bien préparer sa « parfaite leçon de désinformation ».

 

Il ne s’agissait pas ici – dans ce documentaire – de présenter une thèse complète sur un Concile

qui, en son temps, avait levé tant d’espérance en chacun d’entre nous ,

mais qui fut, par Rome et sa Curie, semble-t-il, consciencieusement et méthodiquement, tué dans l’œuf …

«Quand Rome condamne», ça ne rigole pas ! Bonjour les dégâts collatéraux !

Voir « Le testament du Chanoine S » de Michel Oronos (sous-titré : L’exclusion dans l’Eglise catholique de 1954 à nos jours).

 

Bien des théologien(ne)s et des historien(ne)s ont écrit des livres de fond sur ce concile Vatican II, etc.

Bien des prêtres et des laïcs ont cru, surtout au départ, dans le souffle ce Vatican II. Nous en avons fait partie.

« C’était au temps où Bruxelles rêvait, C’était au temps du cinéma muet », comme chantait Brel.

 

Nous avons partagé l’aventure apostolique des prêtres-ouvriers et découvert la théologie de la Libération

Pour nous, c’est en ce sens que « l’axe central de Vatican II constituait l’appel universel à la sainteté ».

Depuis ce concile, ailleurs et autrement qu’à Rome, des communautés de base sont nées,

des réseaux se constituent, fragiles, modestes, mais passionnés, ouverts.

L’Evangile « dans la vie », voila ce que beaucoup essaient de vivre essentiellement désormais.

 

Nous ne confondons pas Vatican II et les éminents prélats de la Curie romaine

Est-il anormal que 50 ans après Vatican II, l’état du Vatican ne représente plus, désormais, aux yeux de beaucoup d’entre nous, qu’un Blockaus ;

pour d’autres un Parc d’attractions, ou encore l’Elysée d’une autorité autoproclamée « vox dei », déconnectée, satellite de la planète Terre.

Pire encore, pour d’autres,.

 

C’est pourquoi, nous avons, quant à nous, apprécié ce reportage :

pour son courage et la qualité des enquêtes menées sur plusieurs de ces nombreux « sujets qui fâchent » - à juste titre :

des images indiscutables fixaient certains des faits et méfaits que Rome a couverts (endoctrinement sectaire, pédophilie…)

Il disait tout haut ce que Rome s’est si longtemps refusé à admettre.

 

Question : Parmi les évêques français qui ne sont pas encore « émérites », en existe-t-il de « non-alignés » ?

Amitiés à tous

Yves

 

images-copie-2.jpg

-----------------------------------------

Transmis par Hélène Dupont

 

Réaction simplette et spontanée, en vrac, au beau commentaire structuré d'Yves Grelet.


Cher ami,


Déjà accepter d'être évêque est un "OUI" lourd de conséquences. Si on dit "OUI" en ayant l'Évangile en tête et au cœur, c'est, aussi, lourd de conséquences et on se retrouve... démis de sa charge et envoyé "in partibus infidelium".
Si des Albert Rouet, Marcel Perrier, Joseph Doré et quelques autres ont donné des gages d'ouverture, d'innovation en cours d'exercice, leur parole s'est libérée une fois qu'ils sont devenus émérites. Marcel Perrier se tait et vit sa foi en paix dans ses montagnes savoyardes; j'espère qu'il continue à écrire des poèmes!
On a beau envoyer quarante mille lettres au Vatican en 1995 pour faire laver l'affront fait à Jacques Gaillot et à son peuple cela permet seulement de mesurer l'immensité des "corbeilles à papier" du Vatican! Et en 2012, on a beau vouloir "donner la parole au silence" [deux mille et quelques signatures...] cela ne fera pas vaciller le mammouth !
Le système pyramidal du Vatican ne convient qu'à quelques pieux naïfs ou aux adeptes et cousins de St Nicolas du Chardonnet et autres Paray le Monial ! Au-delà des Lefebvristes purs et durs, on est envahi de St Pie X, St Pierre, Petits Gris et Opus Dei...
Je crois en l'avenir de l'Évangile (que les "pyramidaux" ont eu le mérite de transmettre) mais au prix de plusieurs fractures (schismes si l'on veut) il survivra dans les communautés de bases et autres petits groupes de partage de parole et de vie. Ces groupes sont éclatés et tellement divers que je vois mal leur devenir; PARVIS n'est pas vraiment une coordination en profondeur. Je bats ma coulpe car je n'ai pas de solution-miracle à proposer.
Bravo pour l'émission de lundi soir. J'ai déjà dit à certains que la réaction d'Hippolyte Simon conforte l'opinion que cette émission était EXCELLENTE.


Bien cordialement.
Hélène Dupont

 


Tag(s) : #www.partenia2000