Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

26 novembre 2012

 

"La Pirogue" du Sénégalais Moussa Touré

couronnée à Carthage


photo_1353797413141-1-0.jpg

TUNIS (AFP) - 24.11.2012 22:53

"La Pirogue" du Sénégalais Moussa Touré a remporté le Tanit d'or, récompense suprême des Journées cinématographiques de Carthage (JCC), dont la 24e édition a été clôturées samedi soir à Tunis.

Les acteurs sénégalais Babacar Oualy (2e D) et Laity Fall (G) couronnés pour le film "La Pirogue" lors des Journées cinématographiques de Carthage à Tunis, le 24 novembre 2012
AFP - Fethi Belaid

"La Pirogue" du Sénégalais Moussa Touré a remporté le Tanit d'or, récompense suprême des Journées cinématographiques de Carthage (JCC), dont la 24e édition a été clôturées samedi soir à Tunis.

Le Tanit d'or a été attribué à ce film "pour son histoire touchante et pour l'interprétation extraordinaire de chaque personnage", a annoncé le président du grand jury, le poète et dramaturge tunisien Ali Touati.

"La Pirogue relate l'histoire d'une vingtaine de passagers clandestins partis de Dakar pour atteindre les îles Canaries au terme d'une traversée souvent meurtrière. Ce long métrage a obtenu aussi le prix du public.

Le Tanit d'argent a été décerné au film "Mort à vendre" du Marocain Faouzi Bensaïdi qui décrit la vie de trois voyous dans une ville portuaire au Maroc.

Le Tanit de bronze est revenu au long-métrage "Sortir du jour" de la réalisatrice égyptienne Hala Lotfi relatant l'histoire de deux femmes qui prennent soin de leur homme malade.

Le Prix spécial du jury a été attribué au film sénégalais "Aujourd'hui" d'Alain Gomis.

Le prix d'interprétation masculine est revenu au Jordanien Ali Suleiman pour son rôle dans "Le dernier vendredi", alors que Ciomara Morais était sacrée meilleure actrice pour son rôle dans "Tout va bien ici" de l'Angolais Pocas Pascoal.

Les JCC, la plus ancienne manifestation de cinéma au sud créé il ya 44 ans, mettait en compétition cette semaine 42 oeuvres représentant 12 pays arabes et africains.

© 2012 AFP

 

----------------------------------

 

 

2 novembre 2012


Transmis par GW

 

La pirogue

 

_x-20120524_055135.jpg

 

 

http://www.afrik.com/la-pirogue-sort-en-salle


La Pirogue du cinéaste Moussa Touré, sélectionné lors du dernier Festival de Cannes dans la section "Un Certain regard", sort ce mercredi dans les salles françaises. Un film choc sur le drame de l’immigration clandestine au Sénégal.

 

Un voyage périlleux pour concrétiser l’espoir d’une vie meilleure en Europe. C’est le propos du long métrage La Pirogue du Sénégalais Moussa Touré, en salles ce mercredi en France. Dans un quartier de la grande banlieue de Dakar, la capitale sénégalaise, c’est malgré lui que Baye Laye (Souleymane Seye Ndiaye), pêcheur expérimenté, accepte de devenir le capitaine du Goor Fitt, une pirogue censée conduire une trentaine d’hommes en Espagne. Ils ne se comprennent pas tous et certains n’ont jamais vu la mer. Parmi eux, son frère qui souhaite rejoindre une bande d’amis musiciens et Kaba qui rêve de faire carrière dans le foot. A bord de l’embarcation de fortune, une clandestine a également pris place, Kiné (Diodio Ndiaye). La Pirogue, c’est le drame de l’immigration clandestine vu de très près. A savoir sur les visages effrayés des passagers de l’embarcation.

"Un état de fait"

« Dakar, c’est une ville de pêcheurs et les pêcheurs, désespérés, ont décidé de partir. Ils ont commencé à se suicider parce que c’est un suicide ! », expliquait Moussa Touré dans les colonnes d’Afrik lors du dernier Festival de Cannes. Son film a été sélectionné dans la section "Un certain regard". Pour Moussa Touré, son œuvre est « un état de fait ». Egalement en compétition au Festival international du film francophone de Namur, La Pirogue de Moussa Touré est un huis clos. Une ambiance qui a les faveurs du cinéaste sénégalais. C’était déjà celle de sa précédente fiction TGV (1998) dont le décor était un bus.

L’atmosphère terrifiante de La Pirogue, justement décrite, appelle à la réflexion. Notamment pour tous ces jeunes, qui ont envie de prendre le large en Afrique. Les films africains ne sont souvent pas vus sur le continent. Celui-là devrait y bénéficier d’une large distribution pour ses multiples vertus pédagogiques.

 

  la-pirogue

 

 

pirogue

Tag(s) : #Le coin des films