Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Transmis par P et C Reguer

 

 

 Association des Amis

de la    République Arabe Sahraouie Démocratique

356 rue de Vaugirard - 75015 PARIS - CCP 19303 94 K PARIS

 

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

____

Des « hyper-nationalistes » marocains un peu partout en service commandé !

L’actualité de ce début d’année 2011, nous a exalté aux révoltes des peuples de Tunisie et d’Egypte contre les régimes autocrates et contre leurs dictateurs si bien installés.

En octobre 2010 déjà, des milliers de Sahraouis enfermés depuis 35 ans dans leur propre pays, occupé par le voisin marocain, avaient fait entendre leur voix, en se « retirant » volontairement de la ville capitale, El Aïoun, pour dire pacifiquement leur refus de la marginalisation et  leur volonté d’indépendance dans l’immense campement de Gdeim Izik.

Petite musique de liberté peu entendue et vite oubliée !

Mais voix de libertés insupportables aux autorités marocaines qui multiplient depuis octobre les provocations et les agressions pour empêcher toute expression des Sahraouis et du Front Polisario.

Autorités relayées  par des équipes « hyper-nationalistes » en service commandé qui utilisent partout les mêmes moyens.

En Europe, c’est au Mans, en octobre, à l’occasion de la tenue d’une conférence internationale de soutien aux Sahraouis, que des manifestations tapageuses ont été organisées, rassemblant des  partisans du Sahara marocain de toute la France. Cette ville jumelée avec un campement sahraoui depuis 1982 est un symbole dont il s’agit de réduire l’influence !

En Afrique du Sud, à l’occasion du festival de la jeunesse, il y a quelques jours à Dakar, à l’occasion des manifestations organisées par le Forum Social Mondial, des centaines de Marocains en service commandé ont agressé, empêché les discussions des Sahraouis présents et des membres des associations qui les soutenaient.

Dans les deux cas, la réaction a été à la hauteur de la provocation ! Solidarité et soutien à la libre expression du peuple sahraoui et a permis de remettre la question, bien souvent oubliée au devant de l’actualité.

Vendredi 11 février, à Metz, en France, dans le confort tranquille de la salle du Conseil Régional, devait se tenir la première réunion publique organisée par le Comité local de soutien au peuple sahraoui.

Las, après la projection d’un film documentaire sur les campements, les nombreux Marocains présents dans la salle, organisèrent le chahut, empêchèrent toute discussion et toute information autre que celle qu’ils souhaitaient brutalement imposer.

Pourquoi de telles opérations régulièrement organisées et financées par les autorités marocaines où qu’elles se trouvent ? Le Maroc n’a-t-il pas accepté depuis trois ans un processus de négociations qui lui donne l’occasion de régulièrement discuter avec le Front Polisario ?

Comment accepter de telles réactions de violence et d’intolérance alors que partout, tout autour de la Méditerranée, les peuples réclament la dignité, la liberté et la tolérance ?

Le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui ne fait-il pas partie de ces nobles aspirations que  les peuples soulevés essaient aujourd’hui de faire triompher ?

Ces provocantes manœuvres d’équipes en service commandé sont cependant, partout impuissantes face à la détermination des Sahraouis à exercer leur droit à s’autodéterminer.

Il est temps que les autorités marocaines  en prennent la mesure  ainsi que  les pays, comme la France qui les soutiennent.

Il est temps que le peuple sahraoui soit partout respecté et puisse enfin, dans la transparence et la liberté, choisir son destin à travers un référendum d’autodétermination.

 Paris le 13 février 2011

 

Régine Villemont

Présidente de l'AARASD

 

 

camps10.jpg

 

Tag(s) : #www.partenia2000