Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Transmis par Jean Combe

Voici un texte intéressant du Franciscain basque  qui vient de cumuler "exclaustration" et "sécularisation", comme il le dit lui-même.
Amicalement.
Jean

-------------------

A Partenia, nous luttons contre l’exclusion, que ce soit dans la société ou dans les Eglises. Les clercs n’ont-ils pas exclus les laïcs … ?

Après vingt ans passés au Gabon, à créer des communautés, j’ai écrit : « La joie de vivre en communauté », où je dis des choses qui ressemblent à ce que dit Joxe Arregi !

Voir la 3ème partie, en particulier : http://joie-en-communaute.over-blog.com/article-3756746.html

Gérard

-------------------

 

Joxe-arregui1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ni clerc   ni laïc



Ni clerc   ni laïc

(Extrait de Paves/ Hors-les-Murs/Belgique  N°122 )

 

Joxe Arregi est un théologien basque de l'université de Deusto et un religieux franciscain de 58 ans du monastère d’Arrantzazu.

Trés critiqué par la Conférence épiscopale espagnole et en particulier par le nouvel évêque ultraconservateur de San Sébastian qui lui a imposé le silence depuis quelques mois, Joxe Arregi vient de décider de quitter son ordre et son Ministère (pour permettre aux franciscains et à moi-même de vivre enfin en paix). Comme à beaucoup d'autres théologiens dans le monde hispanique, ce qu'on lui reproche est de contester l’univocité de l’expression de la foi chrétienne, autrement dit son appel au pluralisme des expressions.

Même sa modestie et sa discrétion habituelles ne suffisaient plus à ses supérieurs... Voici sa dernière prise de position bien en phase avec ce qui lui arrive ! (P.C.)

En cette fête de saint François, notre ami José Arregi nous offre cette réflexion savoureuse qui rappelle en finale 1'exemple du "poverello 'd'Assise". Il ne voulait entre ses frères aucune division basée sur les vœux ou sur l’ordination. 4 octobre 2010. )

 

J'allais intituler cet article : 'Je suis un laïc ''. Maintenant que, pour des raisons d'interprétations doctrinales qui n'auraient jamais dû nous mener jusqu'ici, j'ai entamé le double processus d'exclaustration (abandon de la (vie religieuse) et de sécularisation (abandon du sacerdoce), je voulais commencer mon nouvel état de vie en disant : "Je suis honoré d'être un laïc par la grâce de Dieu. Je me réjouis d'être l'un d'entre vous, l'immense majorité de l'église".

Mais je dois immédiatement me corriger.

Laïc ? Non, je ne suis pas réellement un laïc ni ne veux l'être, parce que ce terme n'a de sens que par opposition au clergé et signifie toujours qu'on est en situation de perdant.
Je ne suis pas laïc ni ne veux l'être, parce que ce terme a été inventé par les clercs – personne ne s(en étonnera : les puissants ont toujours imposé leur langage. Je ne veux pas être laïc, comme si on disait chrétien inférieur et de deuxième classe, chrétien subalterne.

La suite sur :   Joxe Arregi

Tag(s) : #www.partenia2000