Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Transmis par ECCO du secteur de Caen

(chrétiens en classe ouvrière membres des Réseaux du Parvis)

 

dependance_personne_agee_m.jpg

 

                                                                                                       Le 13 mai 2011

 

 

Communiqué de presse

 

 

OUI A UN SERVICE PUBLIC DE LA DEPENDANCE

 

 

La dépendance ou la perte d’autonomie, voilà une réalité dont on va beaucoup parler dans les mois à venir. C’est une situation difficile qui touche toutes les générations, ainsi que leurs familles et leurs proches. Il importe d’abord pour nous tous de prendre la mesure de ce que vivent ces personnes, de les respecter, de ne pas les laisser isolées, de changer de regard sur les personnes handicapées, en particulier les personnes handicapées et âgées. Les collectivités, les politiques, le monde économique et financier doivent aussi changer de regard pour éviter toutes maltraitances familiales, médicales, sociales, économiques... et empêcher l'isolement qui peut conduire à la dépression, à la perte de repères, au suicide.

 

Que ce soit pour le maintien à domicile ou le placement en maison spécialisée, l’urgence d’une véritable prise en charge financière devient indispensable, prise en charge par la solidarité nationale, fondement de la Sécurité Sociale. Des mesures existent déjà, mais elles sont très insuffisantes et loin de répondre aux besoins, surtout des plus démunis.

 

Nous refusons que le pouvoir actuel utilise les besoins légitimes en ce domaine pour permettre au secteur de l'assurance privée d’en tirer de juteux profits. C’est ce qui se passerait si tout citoyen de plus de 50 ans était obligé par la loi  de payer une assurance privée pour couvrir ce nouveau besoin, comme le préconise le rapport commandé par le gouvernement et soutenu par le Medef ! On n'assure pas la dépendance comme on le fait pour une voiture ! Et qui dit privé dit ségrégation au détriment des faibles.

 

Longtemps saluée pour la qualité de son modèle de protection sociale, la France doit aujourd’hui faire face à un développement croissant des inégalités de santé, alors que le pays n'a jamais été aussi riche.

Pour nous, chrétiens en classe ouvrière, c’est un service public qui doit prendre en charge cette demande. Lui seul peut mettre en œuvre la règle d’or de la Sécurité Sociale : « chacun contribue selon ses moyens  et reçoit selon ses besoins. » C’est cela la véritable solidarité. Mais a-t-elle encore un sens pour un pouvoir politique au service des plus riches ?

Cette solidarité a un coût qui sera accepté s’il est juste et touche davantage les riches que les pauvres. A nous d’y veiller !

 

Bernadette Biniakounou, Anick et Michel Carabeux, Marie-Thérèse Colin, Colette Fourdeux, Michel Gigand, Marie-Luce Landreau, Michel Leconte, Michel Lefort, Pierre Leduc, Jean-Marie Peynard, José Reis et Claude Simon.

 

 

Contact: Jean-Marie Peynard 02 31 20 26 70

 

maison-de-retraite-personnes-agees-dependance_466.jpg

 


Tag(s) : #www.partenia2000