Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Transmis par G. W.

 

Quand Partenia 75/IDF se retrouve

 

Le  18 novembre 2011

Le tour de table a commencé avec des problèmes rencontrés par les uns  ou les autres au niveau de leur paroisse. Les curés « dictateurs » font que certains quittent leur paroisse. Ceci a suscité un long échange. Si certains n’ont pas à se plaindre, la question reste posée : « Comment être acteur dans une communauté ecclésiale quand le curé fait tout ? ». Aller à la messe ailleurs ? Et le plus facile, c’est de regarder la messe à la télé !

Un mot revient : « Résistance ». Ou encore : « Ni se taire, ni partir » qui pourrait être la devise de la Conférence des baptisés de France (Comité de la jupe) ; « Ne me demandez pas la permission, vous savez que je ne peux pas vous la donner ! » ; « Faites le et ça se fera ! »
Le sujet mérite sans doute que l’on y revienne : l’attitude de certains prêtres ou évêques, quand ce n’est pas un cardinal (comme à Cologne…) fabrique des exclus.  Peut-on organiser une réflexion sur cette question ? Y-a-t-il des volontaires intéressés de près par le sujet ?

Christa Pattas était donc avec nous, et depuis 40 ans, chez elle, à Erftstadt, le curé fait la joie de tout  le monde ! L’an prochain, il doit partir à la retraite et la communauté se demande comment ça va se passer avec le prochain curé !

En attendant, Christa nous a longuement parlé de ce qui se passe au niveau de sa ville. Chrétiens (catholiques et protestants) travaillent ensemble, et en harmonie avec la ville. Difficile de résumer ici tout ce qui a été dit. Le plus simple est d’aller voir le compte rendu de la fête pour les vingt ans de l’association Pro Asyl. 


 

 

octobre-2011 4693 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’était le 17 septembre 2011. Gérard et Florence étaient de la fête ! Vous trouverez tous les détails sur le blog Partenia au delà des frontières. Comment la ville a construit des maisons pour les demandeurs d’asile. Comment les communautés protestantes et catholiques se sont investies pour un mieux vivre ensemble à tous les niveaux (entre les arrivants de multiples origines, et entre les arrivants et les habitants de la ville. Vous retiendrez le symbole des clés. Et tout le reste. Une fête bien sympathique,  vivante et colorée. En quelques minutes, vous allez faire un tour du monde !

 

 

 

 

 

 

 

.

Les vidéos (4)  et les photos sont à voir sur : http://partenia-au-dela-des-frontieres.over-blog.com/article-17-09-2011-fete-a-erftstadt-84972910.html

C’est un peu long, mais c’est une bonne image de ce que nous cherchons à Partenia.

Un autre sujet, abordé plus rapidement mais qui mobilise certains parmi nous : la fragilité des personnes âges dans les HLM de nos villes. Ceci pourrait faire l’objet d’un prochain dossier dans La Lettre de Partenia.  Après Partenia dans nos campagnes (numéro 61), pourquoi pas un Partenia dans nos villes (numéro 62) ?

La rencontre s’est terminée par le verre de l’amitié !

GW

DSC593.jpg