Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Lu sur la liste ZPAJOL liste sur les mouvements de sans papiers


579073_metro.jpg

Petits miracles

Par Marie-Cécile Plà

Scène de vie ordinaire dans le métro parisien .

Tout le monde fait la tête. On évite de se regarder les uns les autres .
Une femme d'un âge indéfini , une Rrom accompagnée de son petit garçon
et d'une  sono à roulettes entre dans le wagon.
On ne se parle ni ne se regarde mais on pense tous "oh merde elle va
nous pourrir encore un peu plus le voyage!" .  On se réfugie en peu
plus qui derrière son livre qui sous ses écouteurs.
C'est dans cette atmosphère d’indifférence hostile que la femme se met
à chanter, sans musique, juste aidée de son ampli . Et la magie opère.
C'est un air tout doux et rauque aussi , une plainte, on dirait le
chant du peuple Rrom tout entier.On l' imagine   au dessus d'un
champs de bataille, pas un chant de guerre, plutôt d'une infinie
tristesse,  le chants des morts qui s'élève du charnier. Un appel
aussi à la vie  Le chant qui nous  dit aussi qu'on est vivant
puisqu'on pleure.
A l'intérieur du wagon il se passe une chose étrange: tous ont les
yeux rivés sur la femme . les écouteurs sont retirés, les portables
rangés, les livres fermés. Une femme pleure silencieusement à chaudes
larmes, sans honte aucune.  Avant de nous quitter, la chanteuse va
aller lui parler et lui caresser la joue. Que d'humanité dans ce bref
échange!
Allez Kamarades! Tout n'est pas perdu puisque malgré les machines à
décérebrer,  l'hystérie médiatique et la cacophonie qui nous summerge
, il nous reste encore des émotions à partager.Tout n'est pas perdu
puisqu'un chant, un seul, nous rend à notre humanité.
"Sois tendre et tu seras plus fort! " jamais encore ces paroles tirées
de la chanson du Kokuro japonais n'avaient été aussi urgentes.

Et pour rester dans le registre des transports permettez moi une note
de lecture . "le Bus de Rosa",  superbe album des éditions Sarbacanes
décidément y'a pas mieux sur le marché de l'album jeunesse que
Sarbacane . On voit bien de quelle Rosa on parle. beaux portraits,
dessins impressionnants,   Mais l'objectif du livre va beaucoup plus
loin que la  transmission ou la leçon d'histoire. C'est violent, sans
concession, et d'une grande humanité :de sept à quatre- ving dix sept
ans. A acheter et racheter à  lire, à offrir à sa petite nièce , à ses
enfants, ceux de ses amis  à ses voisins ..
Je le place au niveau de "la bête curieuse" des mêmes éditions c'est
dire tout le bien que j'en pense.

--
Douce nuit -  ONA MOVE  - Yalla!  - Yang-Kà!
Marie-Cécile Plà
 
 

Tag(s) : #www.partenia2000