Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Avec Jacques Gaillot, à Paris, le 20 mars 2011


 


En solidarité au peuple japonais.
Venez manifester votre colère face à la menace nucléaire ce dimanche à Paris et dans toute la France !
Tous à Paris ce dimanche 20 mars à 15 h devant l’assemblée nationale (Métro Assemblée nationale - Ligne 12)

* 41 organisations nationales se sont regroupées pour un grand rassemblement unitaire à l’initiative du Réseau "Sortir du nucléaire". Elles lancent un appel solennel au gouvernement français "Nucléaire, nous voulons avoir le choix !" :
http://groupes.sortirdunucleaire.org/alerte-japon/appel.html

* 74 rassemblements sont organisés en France :
http://groupes.sortirdunucleaire.org/alerte-japon/affichage-actions.php
 
L’équipe du Réseau "Sortir du nucléaire"

-----------------------------------

VOIR : http://www.partenia.org/francais/archives_fr/archives_2008/c_0807fr.htm

Juillet 2008

 

  Les victimes des essais nucléaires français       Une conférence de presse se tient au Sénat sur ce sujet, en présence du Président de l’AVEN (Association des victimes des essais nucléaires). Beaucoup de monde.
La France a effectué 210 essais nucléaires, dont 50 atmosphériques, tant au Sahara algérien qu’en Polynésie française. 40 ans après, les victimes (militaires et civils) ne sont toujours pas indemnisées par l’Etat.      

 

    Gaillot_Tamaru1989-1995-.jpg 

Je suis allé à deux reprises (1989 et 1995) en Polynésie, et spécialement à Mururoa avec Greenpeace, pour protester contre les essais nucléaires.      


Les retombées radioactives ont touché l’ensemble des archipels de Polynésie avec des conséquences graves tant pour les personnes que pour l’environnement. A Papeete (Tahiti), j’ai pu le constater en rencontrant des victimes atteintes de maladies cancéreuses ou ne pouvant plus avoir d’enfants. J’ai vu surtout des enfants atteints de malformations.

Ce fut le choc.


Invariablement, le ministère de la Défense affirme que les essais nucléaires ont été « propres » et sans conséquences.
N’est ce pas de la désinformation ? Un « mensonge d’Etat » ? 
A la conférence de presse, est annoncé la création d’un comité de soutien aux victimes « vérité et justice » revendiquant :
-le vote d’une loi sur le suivi sanitaire et environnemental des essais nucléaires.
-la création d’un fonds d’indemnisation pour les victimes.
-L’ouverture des archives secrètes concernant les essais.
C’est une longue lutte qui fait appel au soutien de l’opinion publique.


Tag(s) : #www.partenia2000