Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Transmis par Francis Gely

Bonsoir Amis,

Voici mon essai de traduction en français du poème d’Adolfo pour Noël et le Nouvel An.

Avec aussi mes Meilleurs Voeux pour ces Fêtes de fin d’année.

Francis Gély.

 

 

 

esquivel.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

  Pour 2011 et 2012

  Un “abrazo”, comme toujours

 

 

 

 

 

 

Je veux te donner un “abrazo”, comme toujours,

de très loin ou quand tu arriveras,

avec les vents et dans les jours de la mémoire.

Dans les temps qui sont durs, on sème la semence

bénite qui a la saveur de tous les ruisseaux,

de toute la forêt et de la terre tant aimée,

sans horloges, sans murs et sans drapeaux.

 

Je veux te donner un “abrazo”, comme toujours,

comme à l’enfant de Bethléem et comme à chaque enfant,

à tous les enfants et à chacun d’eux dans la tendresse

des étoiles, des soleils et des lunes.

Voici la flamme ardente de la parole,

que Violeta (Parra) chante et qui est aussi notre chant:

“Merci à la vie qui nous a tant donné...”

 

A tous ceux qui sont nombreux et à ceux qui sont peu nombreux , sans tenir compte des distances...

Donne-moi aussi ton “abrazo”, comme toujours,

pour continuer à cheminer sans oublier,

avec le sourire de ceux qui veulent l’impossible

dans les luttes menées dans l’espérance

avec ceux qui vont et avec ceux qui viennent

au rythme des battements de chaque coeur.

 

Un dernier “abrazo”, comme toujours.

La voix du poète est notre rêve,

le rêve du peuple qui chante:

“Nous sommes nombreux, beaucoup plus que deux”.

 

 Adolfo Pérez Esquivel

 

Tag(s) : #www.partenia2000