Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dernier hommage à Albert Jacquart

Les obsèques du généticien et militant de gauche Albert Jacquard, décédé à l'âge de 87 ans, ont été célébrées jeudi par Mgr Jacques Gaillot en l'église Saint-Sulpice à Paris en présence de nombreux militants de l'association Droit au logement (DAL).

 

 

Jacques Gaillot, Evêque de Parténia ; Bertrand Gaufryau, Economiste, Directeur d'Etablissement d'enseignement supérieur ; Philippe Meirieu, Professeur à l'université Lumière-Lyon 2, vice-président de la Région Rhône-Alpes (EELV) :

 

Cher Albert Jacquard et Ami,

Les hommages sont souvent malheureusement posthumes. Celui que nous vous rendons aujourd'hui l'est aussi, mais nous avons tant partagé, qu'il ne nous était impossible de rester silencieux.

Vous qui êtes peut-être déjà si près des étoiles, vous le savez sincère, fraternel et chaleureux, comme vous l'étiez vous-même, et bien évidemment fidèle en amitié.

Que retenir de vous ?

Vous étiez un scientifique passionné, un philosophe passionnant, un homme d'une rare bonté, capable d'émotion vraie, juste, jamais feinte. Vous avez lutté afin que la science ne demeure pas dans le cercle fermé des scientifiques eux-mêmes, mais milité pour une science citoyenne, permettant au plus grand nombre de s'approprier les questions essentielles, qu'il s'agisse de celles touchant l'univers, l'infiniment grand, mais aussi, les questions génétiques, et la complexité de l'infiniment petit. Vous avez aussi été un homme engagé, militant au sens noble du terme. Aux côtés de Théodore Monod, vous avez partagé une démarche fondée sur la non-violence, la confiance en l'homme, celle de l'émulation mais non de la concurrence sauvage qui ne conduit qu'à l'exclusion et la violence, y compris institutionnelle à l'école par exemple ; L'école, oui cette formidable aventure dont vous ne cessiez de dire qu'elle libérait et permettait de construire un citoyen éclairé, comme scientifique et philosophe.

Ces dernières années, vous avez été de tous les combats citoyens, pour la justice, le logement, l'environnement qui vous préoccupait tant. Vous vous êtes employé à expliquer avec force que certaines pratiques barbares étaient d'un temps révolu, comme la corrida, véritables jeux du cirque "moderne" selon vous. Vous vous êtes aussi interrogé sur Dieu, le fameux credo que récitent les catholiques, ou bien sur le sens de la vie, la finalité de l'Homme. Chaque fois, vous l'avez exprimé par des mots justes. Rarement, vous refusiez les invitations pour peu qu'elles aient du sens et permettent de rencontrer vos concitoyens. Echanger, dialoguer, convaincre. C'était cela votre credo ! Vous avez jusqu'à votre dernier souffle, pris la peine de faire un travail de pédagogue. Humaniste vous fûtes. Vos combats et vos idées irriguent aujourd'hui la société, chemineront demain. L'esprit citoyen qui vous a animé est une leçon pour chacun d'entre nous. Citoyen Albert Jacquard, Cher Ami, soyez fier de ce que vous avez accompli pour les générations de demain.

Jacques Gaillot, Evêque de Parténia ; Bertrand Gaufryau, Economiste, Directeur d'Etablissement d'enseignement supérieur ; Philippe Meirieu, Professeur à l'université Lumière-Lyon 2, vice-président de la Région Rhône-Alpes (EELV)

 

---------------------------

Bruno et Bernadette Catrice :

 

L'enterrement d'Albert Jacquard s'est déroulé jeudi 19 septembre 2013 à l'église saint Sulpice de Paris en présence de Jack Ralite. Jacques Gaillot concélébrait avec le curé de saint Sulpice, un dominicain et le responsable des frères de la charité. Jacques Gaillot a rendu hommage à Albert Jacquard par son homélie et à la fin de la cérémonie deux membres de la famille ont lu leurs hommages.

Quand le cercueil est sorti de l'église, la foule a applaudi Albert Jacquard. Une manifestation des enseignants du 93 passait sur le côté de la place. Les participants ont aussi applaudi et un de leurs représentants a rendu hommage à Albert Jacquard dans son mégaphone. Quand le corbillard s'est ébranlé, la foule a de nouveau applaudi.

Puis Jean-Baptiste Eyraud du DAL a organisé un hommage sur le parvis de l'église: A l'aide d'une sonorisation il a rappelé l'action d'Albert Jacquard. Chacun a été invité à venir raconter un souvenir avec Albert: des personnes du DAL, la confédération paysanne, un condisciple de l'école polytechnique, le maire du 2° arrondissement, une responsable venue avec Jack Ralite, Jacques Higelin. Un mot de Jean-Claude Amara du DAL et de Droits devant a été lu par Jean-Baptiste Eyraud. Tout cela en présence entre autres d'Alain Krivine, la compagnie Jolie Môme... Tous ont regretté que les officiels ne se soient pas déplacés.

Un hommage plus organisé sera rendu dans une salle parisienne vers novembre/décembre.

Bernadette et Bruno CATRICE

-------------------------

 

 

Roland Gruart :

Grâce à la complaisance d'un ami admirateur de l'engagement d'Albert Jacquard et qui lui-même prêta main forte aux temps héroïque de la Rue du Dragon , puis la Rue d'Alligre, j'ai pu me rendre ce matin à la messe d'adieu présidé par Jacques, le P. Pédro , le curé de St-Sulpice ...

Jacques égal à lui-même a prononcé les mots justes et forts qui convenaient . C'était dense dans la communion par delà toutes nos sensibilités . D'une manière ou d'une autre, ces messages vont être repris dans la mouvance de Parténia . Involontairement, je me suis retrouvé dans la forte délégation du DAL .

Comme aumônier gitan & Rom, j'étais à ma place!

Cordialement, Roland Gruart