Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  

Suite à :  Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de ...

 

Transmis par Alice.Damay-Gouin

Vu sur le blog ASTI Drôme-Ardèche

Association de Solidarité avec touTEs les ImmigréEs

 

Le devoir de mémoire... au présent, aussi !

 

La France peut bien   commémorer l'abolition de l'esclavage, reste qu'ici (en France) des   milliers de femmes et hommes sans-papiers non   déclarés continuent de le subir avec résignation (et révolte   contenue) n'ayant pas d'autre choix. Exploités qu'ils sont par des individus   sans scrupules qui les payent   chichement de la main à la main. Ils ne peuvent prétendre obtenir   un titre de séjour au titre de leur travail puisqu'ils ne peuvent justifier de quoi que ce soit, sauf à vouloir   s'affranchir en témoignant. Malgré l'extrême-droite, la droite radicale, la   droite dite républicaine, une gauche libérale qui renonce, "des médias "chiens   de garde" du système, il faut continuer le combat pour la régularisation   de tous les sans-papiers, exiger que les patrons-voyous et tous   les esclavagistes puissent être interpellés, jugés et condamnés. Imposer que la découverte de cet   esclavage ou sa dénonciation, par les intéressés ou, avec leurs   accords, par des organisations, des proches ou des citoyens indignés   solidaires, se traduise par l'interpellation des coupables et non par celle   des sans-papiers qui doivent être régularisés en raison du préjudice   subi. 

Domnique Blanchard - Pierre NICOLAS

-----------------------------

 

Esclavage... Le devoir de mémoire... au présent, aussi !

REVOIR :