Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Transmis par Paul Reguer

Un dur combat au Havre pour un traitement humain des Roms : qui dit qu'on n'enferme plus les enfants dans des centres de rétention ?

 

Nous avons manifesté lundi soir devant la sous-préfecture en solidarité avec les Roms et pour obtenir un RDV avec le Sous préfet.
Le lendemain, le sous-préfet accepte de nous recevoir vendredi à 9h30.
Dans le même temps,

  • la PAF convoque 7 personnes et le préfet décide d'en envoyer 6 avec leurs enfants en Centre de Rétention (avant de les "réexpédier" en Roumanie), sans bagages ni vêtements chauds. Le 7ième est libéré mais avec une OQTF (obligation de quitter le territoire français) sans délai c'est à dire sous 48 h.
  • La Police passe au camp signifiait à la centaine de femmes, hommes et enfants présents qu'ils doivent quitter les lieux immédiatement.

La décision du Préfet pour l'OQTF est significative

Il admet qu'ils sont rentrés légalement en France mais

  • "ils n'ont pas de ressources suffisantes pour ne pas devenir une charge pour le système d'assistance sociale français"
  • "Ils vivent dans une cabane sur un terrain occupé illégalement"

En gros, ils sont coupables d'être trop pauvres.

Et comme l’État français veut être "humain", l'OQTF est sans délai car " il faut que cessent le plus rapidement possible ces conditions de vie insalubres".

Donc on les expulse pour leur bien.

Cette décision "humanitaire" est une véritable hypocrisie car les chasser de place en place, sans prendre en compte leurs problèmes, c'est dégrader encore plus leur conditions de vie.

Nous ne pouvons accepter cela.

Pour cela

  • Réunion à 9H
  • Aymeric se rendra au CRA d'Oissel
  • Réaction du RESF (militants/parents et enseignants)
  • Signature d'une pétition
  • Manifestation ce soir devant la Sous-préfecture
  • Soutien des Roms dans leur nouveau campement
Un dur combat au Havre pour un traitement humain des Roms

Le Centre de Rétention Administrative (CRA) de Oissel héberge les étrangers sans-papiers provenant de vingt-deux départements de l'Ouest de la France. Quelles sont les conditions de détentions? Comment peuvent être expulsés les étudiants? Témoignages.

 

------------------------------------

 

Une vidéo de février 2009 :