Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Transmis par Olivia Zemor

Chères amies, chers amis,

 

JEUDI 17 AVRIL A LIEU LA JOURNÉE DES PRISONNIERS PALESTINIENS – À PARIS , RASSEMBLEMENT DE 17 HEURES À 19 HEURES PLACE DE LA FONTAINE SAINT-MICHEL (M° SAINT-MICHEL, LIGNE 4)

 

La détention de milliers de Palestiniens n’est pas la seule arme utilisée par l’occupant israélien pour venir à bout de la résistance de tout un peuple, mais c’est l’une des plus cruelles.

 

Pas un jour, pas une nuit ne se passent sans que la soldatesque israélienne fasse irruption dans les villes et villages de Palestine occupée, et prenne en otage la jeunesse de ce pays.

 

Il y a actuellement plus de 5.000 Palestiniens détenus par Israël,  dont plusieurs centaines en « rétention administrative », c’est-à-dire sans jugement ni même mise en examen, pour des durées indéfinies.  Parmi ces prisonniers, plus de 200 sont des enfants, condamnés à de lourdes peines de prison pour un jet de pierres alors qu’ils défendent leur propre village, et qui sont systématiquement soumis à torture et traitements dégradants.

 

Ce n’est certainement pas un hasard si l’occupant israélien a choisi le thème des prisonniers pour se livrer à l’une de ses dernières provocations : en l’occurrence, il a foulé au pied son propre engagement  de libérer une vingtaine de prisonniers, enfermés depuis plus de vingt ans pour la plupart.

 

C’était là la seule condition exigée par la très faible Autorité Palestinienne pour accepter de se plier, sous pression américaine et européenne (française compris, bien entendu) à la farce des  « négociations » : un pseudo-processus qui permet à Israël de continuer la destruction de la société palestinienne, la colonisation effrénée et les confiscations de terres, tandis que le camp de concentration qu’est Gaza suffoque chaque jour un peu plus.

 

On n’en finit pas d’égrener le martyre du peuple palestinien.

 

C’est la raison pour laquelle il serait irresponsable, au motif que la nuit est  trop noire, pour le laisser tomber.

 

Partout où nous le pouvons, il faut, à l’occasion de la journée des prisonniers, envoyer un message à ces hommes et ces femmes derrière les barreaux, et leur faire savoir qu’ils ne sont pas seuls.

 

Partout, MANIFESTONS POUR LES PRISONNIERS JEUDI 17 AVRIL

 

Amicalement,

 

CAPJPO-EuroPalestine

 

17 avril : La journée des prisonniers palestiniens