Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

BoisExport4x4.jpg

 

http://pcqvp.over-blog.com/

 

La coalition

« Publiez ce que vous payez » se dote d’un comité de pilotage africain

Kinshasa, 31/05/2011 / Economie

La coalition « Publiez ce que vous payez » vient de mettre sur pieds un comité de pilotage pour superviser sa campagne au niveau continental sur la transparence des Industries extractives en Afrique.

Les délégués de plus de 20 pays membres de la coalition « Publiez ce que vous payez » ont crée d’un comité de pilotage africain, à l’issue d’un atelier organisé du 24 au 27 juin dans l’Hôtel Venus à Kinshasa et qui avait pour thème « Agenda de la transparence sur les industries extractives en Afrique après 50 ans d’indépendance ; réalisations, défis et perspectives d’avenir ».

Ce comité est placé sous la présidence de Carlo Merla, coordinateur Afrique de la coalition au niveau international qui aura comme collaborateur le Rd Congolais JC Katende, le Guinéen Mamadou Taran Diallo, le Tanzanien Bulewa E. Kaiza et le Ghanéen Steve Manteaw.

Outre sa mission de constituer une force de pression sur les institutions africaines, le comité a sous sa charge la supervision de la campagne de la coalition au niveau du continent africain.

Pendant ces quatre jours, les participants ont formulé plusieurs recommandations destinées aux gouvernements et institutions d’Afrique afin que la question de la transparente soit inscrite dans leurs constitutions et dans leurs agendas.

Les délégués des pays membres ont poussé le pion plus loin, en renforçant l’initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE) dans le pays africains.

En ce qui concerne les normes de la transparence, ils se sont, d’une seule bouche, employés pour la transparence et le suivi des contrats signés par les gouvernements et les industries extractives.

« Il s’agit d’observer si les paiements des entreprises extractives sont justes et s’ils sont réellement ceux qui devraient être payés », a laissé entendre le coordonnateur de la Coalition de la Rdc, M. Jean-Claude Katende, lors de la conférence de presse animé conjointement avec le représentant de la coalition du Gabon, M. Marc Ona, du coordonnateur de la Coalition tchadienne, le Dr Gilbert Maoundonodji et du représentant de la Coalition du Ghana.

Résoudre la question de l’accès à l’information publique la transparence des institutions bancaires et Exiger des pays occidentaux le retournement des fonds détournés par les chefs de l’Etat avant la chute du régime, sont aussi des éléments sur lesquels seront axés leur interventions.

Les coalitions africaines ont souhaité que l’Union européenne également puisse adopter une loi similaire à celle des USA qui oblige les entreprises de publier leurs données en termes de redevance. Et, elles en appellent aux pays africains de s’en approprier.

L’on rappelle que cet atelier qui se tiendra en Rdc est la cinquième depuis la mise en place de cette initiative. Ces assises ont déjà eu lieu au Congo/Brazza en 2004, lors de la première édition. Le deuxième et troisième atelier se sont déroulés au Cameroun en 2006. Le quatrième s’est tenu au Nigéria en 2008.

PCQVP, une ONG pour la transparence dans la gestion des ressources naturelles

L’Ong « Publiez ce que vous payez » (PCQVP) est un réseau international d’organisations rassemblées autour d’un appel et qui fait partie de la Société civile.

Ces organisations ont pour mission de demander aux gouvernements de publier les revenus provenant des industries pétrolières, gazières et minières, qui selon elles, serviront de base au développement et à l’amélioration des conditions de vie des citoyens des pays riches en ressources naturelles.

Elles s’emploient dans des campagnes citoyennes et développe un plaidoyer auprès des politiques, afin de mettre à nu des informations sur les revenus et les contrats du secteur des industries extractives.

En effet, ce réseau de plus de 600 organisations membres à travers le monde est constitué des groupes de défense de droits de l’Homme, de développement, du secteur de l’environnement ainsi que des organisations confessionnelles.

Bien que présents dans plus de 30 pays, ce réseau s’unit pour mener une action collective, en constituant des coalitions nationales, avec des priorités qui reflètent leurs propres contextes nationaux et les caractères spécifiques du secteur extractif dans leurs pays respectifs.

Hyamaz/MMC

http://www.digitalcongo.net/article/76077

--------------------------

 

 

 

 

Tag(s) : #www.partenia2000